Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

A propos de l’Aéroport, tout s’explique : les Tounsi sont une fraction de la tribu guerrière Oulad Ahmed Ben Dahman…


A.O.S.A
Lundi 7 Septembre 2015 - 18:51


 

C’est en relisant  P68 les mémoires incontournables du commandant Frèrejean que cela a fait tilt. Depuis ce scandale de l’aéroport Oumtounisé, personne, pas même le Colonel Oumar Ould Beibacar ne s’est attardé sur l’origine du nom du coin Oum Tounsi…

 

Certains avaient traduit « la mère du tunisien ». Ils étaient à côté de la plaque car  en fait  Tounsi est une fraction de la tribu guerrière d’origine arabe des Oulad Ahmed Ben Dahman. Ainsi l’aéroport va porter le nom d’une tribu guerrière du Trarza, de là ce silence qui met tout le monde d’accord du Sud au Nord…

 

Voilà pourquoi : Les tribus du nord y voient le lieu de l’accrochage où périt le petit Mac Mahon et le chef des assaillants en embuscade mais les tribus guerrières du sud y voient le nom d’une fraction des leurs... Voilà qui met tout le monde d’accord, pas seulement guerriers car les marabouts quand parlent les armes se réconfortent en se disant que la région est honorée. Tout le monde y trouve son compte mais il ne faut pas le dire sinon les négro-mauritaniens vont s’y mettre et réclamer un nom plus fédérateur.

 


Je me disais bien que le silence autour de cette affaire cachait quelque chose…

 

Maintenant c’est clair, cet aéroport portera le nom d’une tribu guerrière du Trarza et celle de la victoire d’une embuscade d’une tribu guerrière du Nord. Chacun pourra dire que c’est plutôt l’une que l’autre comme il est coutume de raconter les histoires à l’avantage des siens.

 

Bien joué.

 

Pour en savoir plus à propos de l’inimitié entre les français et les Oulad Ahmed Ben Dahman et les guerriers maures en général, il faut relire ce récit du Frèrejean qui explique la gaffe des français qui n’ont rien compris à la culture locale ce que ne pardonneront pas ces guerriers qui « leur tireront dessus dès qu’ils le pourront » dit-il même s’ils se sont quittés « en apparence les meilleurs amis du monde… »

 


P89 : « Après Moulaï, Ould Sidi me présente les principaux Oulad-Ahmed-Ben-Daham. Ceux-ci sont les représentants de la tribu dirigeante des Trarza à laquelle appartient la famille des Emirs actuels. C’est une horde de seigneurs bandits, crasseux, pouilleux et chevelus. Ils sont un anachronisme, même dans la société maure, qui a déjà un peu évolué à notre contact. Ils me rappellent ces gens qui, après 1815, n’avaient rien appris ni rien oublié. Leur attitude est arrogante ; chez certains l’insolence est à peine contenue. L’attitude correcte de Ould-Sidi et la crainte que j’inspire depuis ma récente tournée, les maintient tous dans les bornes.

 
chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires