Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

A propos de ces mauritaniens planqués ou formés en France qui haïssent la France...


A.O.S.A
Mercredi 15 Juin 2016 - 17:57


L’ex-capitaine Krombelé comme le retraité colonel Beibacar ont rehaussé l’image que les mauritaniens francophones se faisaient des « snadras ». Avant eux, à cause de 1978 et de ses suites jusqu’aux généraux civilisés, les militaires représentaient dans l’imaginaire collectif l’archétype de l’esprit étroit, bon bougre ou méchant plus enclin à répondre aux ordres quels qu’ils soient plutôt qu’à espérer de ses capacités un soupçon de finesse. D’ailleurs, à quelques rares exceptions près portées par une vocation inestimable sans lesquelles l’armée aurait explosé depuis, les recrues qui firent la génération de 1978 et suivantes étaient souvent de celles dont les meilleurs fruits n’étaient bons à rien d’autre dans la vie sinon à rejoindre l’armée qui, à quelques exceptions près, recevait tous ceux qui étaient incapables de faire des études supérieures.

 

Depuis 1978, on peut dire, sans se tromper, que les militaires qui ont le plus fait parler d’eux n’ont pas brillé par la finesse de leur vision au nom de l’unité nationale mais surtout par la violence sous toutes ses formes. Depuis la génération Aziz, la violence physique a laissé place à une violence de la dictature light : il décide de tout et il l’avoue. A ce rythme de mutation, vivement la suite car nous aurons peut-être droit à des militaires mutants enfin débarrassés de l’égo démesuré et ses complexes rémoras.

 

Au milieu de ces sombres perspectives, soudain apparurent deux plumes : celle de l’ex capitaine Krombelé et celle du colonel Beibabar. Tout de suite, ceux qui ne connaissent l’armée que vue de l’extérieur ou juste vue des têtes dirigeantes n’en crurent pas leurs yeux. Ainsi dans l’armée, on pouvait trouver des officiers qui pensent naturellement avec un humour délicat et écrivent avec talent, le tout avec une inestimable indépendance d’esprit doublée d’une savoureuse impertinence. Qui l’eût cru ? Sauf que leur carrière semble avoir été semée d’embûches et de bâtons dans les roues  venant d’un milieu dont il faut croire qu’ils sont les exceptions qui confirment une autre règle sinon ils n’en seraient pas là et quels grands généraux ils eussent fait !

 


Si le colonel Beibacar semble en vouloir encore aux têtes de l’armée pour des raisons personnelles qu’on peut comprendre, l’ex-capitaine Krombelé a mis de l’eau dans son jus de raisin dont l’aigreur était pourtant bien avancée. Connaissant les conditions de ce retour dans les rangs natals, on ne peut que les respecter mais pourquoi ne pas se taire définitivement plutôt que de faire des sorties de plus en plus indignes de son talent et de son esprit. Fini le temps des articles contre Aziz et ses frères d’armes qui resteront encore quand l’auteur et les sujets seront sous terre car il s’agit bien d’œuvres littéraires engagées destinées à l’immortalité.

 

Cette fois, monsieur Krombelé a voulu écrire une tartine car c’est un homme de lettres, il doit donc écrire et ne peut vivre sans sauf qu’au lieu de se plonger dans des travaux plus sérieux, il préfère en rester aux capsules où se cache toujours un tour de vice.

 

 , sous prétexte de parler de l’anthologie de la littérature francophone, monsieur krombelé en profite pour nous étaler une page d’abc de la littérature francophone pour bac pro cuisine et salades. Ça sent bon son «  Lagarde et Michard ».

 Jusque-là c’est sympa mais comme il se croit obligé de justifier son retour dans les rangs, il n’a pas pu s’empêcher de tirer sur la France car c’est l’air du temps en Mauritanie venant d’un segment du pouvoir.

 


Ainsi venant de quelqu'un planqué en France qui lui rend bien des services et pas qu'à lui, on est surpris de lire ceci :

lire la suite...

chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires