Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

A propos d’instabilité, Philip Alston a tort : avec le Basep tout coup d’état est devenu impossible…


A.O.S.A
Dimanche 15 Mai 2016 - 01:07


A l’heure où certains segments du pouvoir, adaptes maladifs du déni et de l’inversement des responsabilités, s’aventurent à présenter aux mauritaniens désinformés le rapporteur spécial des Nations Unies sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme, Philip Alston comme ennemi de la nation qui chercherait à diviser les mauritaniens, il est important de s’opposer à cette dynamique mensongère qui prend racine dans un objectif politique général celui de présenter l’ONU, la France, les USA et les occidentaux en général comme ennemis.

 

Ça n’a échappé à personne,  la sortie peu amicale à la limite ingrate d’Aziz à Néma à propos de la France quand Aziz s’est donné le rôle de résistant dans la lutte contre le terrorisme refusant de suivre ce qui résonne aux oreilles des auditeurs comme l’éternel colon à savoir la France. Ça n’a échappé à personne que le département d’Etat américain a écrit en 2015 un rapport accablant sur la situation des droits de l’homme en Mauritanie. Ça n’a échappé à personne que le Sénégal autorise désormais les USA à avoir une "base militaire permanente". ça n’a échappé à personne que Philip Alston a dit des mots très engagés contre l’injustice en Mauritanie qui peut créer sous peu une instabilité. ça n’a échappé à personne que les media se font les échos de la sortie, d’un « spécialiste des renseignements américains » selon lequel il y a risque de coup d’état en Mauritanie. Ça n’a échappé à personne que le ministre des affaires étrangères mauritanien a pris officiellement parti contre les alliés des américains en mer de Chine. Etc.

 

Tout cela prouve qu’il se passe quelque chose. Mais quoi ? Aziz n’est plus en odeur de sainteté chez ses partenaires occidentaux ? C’est son affaire, ils se connaissent très bien mieux que nous les connaissons et s’ils découvrent le talent de boulanger d’Aziz, ils sauront vite qu’il aura toujours un coup d’avance. Ce qui intéresse le citoyen mauritanien c’est la vérité à propos de ce qui se passe chez nous notamment à propos de la marginalisation des hratines puisque c’est le problème de l’heure, le reste étant sur la table depuis bien longtemps.

 


D’abord il faut se calmer, le rapport Alston n’existe toujours pas. Tout le monde s’excite à partir d’un simple communiqué de fin de mission. On attend avec impatience le rapport final qui sortira en juin 2017. On demande aux services compétents de traduire en français et en arabe dans des termes officiels ce rapport de sorte que la société civile mauritanienne puisse parler en toute connaissance de cause car pour l’instant on ne trouve que des bribes du communiqué rapportés par le peu de journalistes présents quand monsieur Alston a lu son communiqué disponible actuellement en entier uniquement en anglais.

 

 

Cela dit à la lumière de ce qui a été rapporté par les média et connaissant la situation en Mauritanie, on ne peut qu’être scandalisé par cette tentative du pouvoir de maquiller les faits et noyer les vérités assénées par monsieur Alston dans une rhétorique fumeuse et nauséabonde, toujours la même dans les régimes autoritaires archaïques, à savoir présenter comme ennemi de la nation et du peuple quiconque cherche à dire les vérités qui dérangent et face auxquelles le pouvoir ne peut rien sinon se lancer dans une opération de déformation à grande échelle pour monter le peuple contre les occidentaux en sachant que cela trouvera un écho favorable vu la sempiternelle mauvaise cuisine qu’on sert au peuple contre l’occident, l’ancien colon, le bourreau du monde arabe, le soutien d’Israël etc.

 


Pour ma part, je n’ignore rien des politiques étrangères de certaines administrations occidentales que nous avons dénoncées jusqu’à New York quand j’ai été invité par le département d’état américain à une visite de 3 semaines avec d’autres journalistes du monde. D’ailleurs ma réaction est très américaine car les américains sont éduqués en se méfiant de l’état fédéral. Ce n’est pas pour rien que le deuxième amendement de la  constitution  américaine leur donne le droit d’être armés mais c’est une méfiance de veille démocratique qui permet d'inspirer le respect.

 

 

Cependant, non seulement je distingue et je distinguerai toujours les peuples de leurs gouvernements mais j’estime qu’il est dangereux et mortel pour tous les amis de la démocratie et des droits de l’homme mauritaniens de s’éloigner des occidentaux pour tomber dans les mains des nouveaux amis du pouvoir mauritanien à savoir les monarchies du golfe, les états autoritaires du Maghreb, de la Chine si ce n’est de la Russie car chez les occidentaux règne au moins la démocratie et nous pouvons toujours alerter la presse, les ONG et tout ce qui sera toujours disponible à nous entendre c’est toujours mieux que rien vu qu’on imagine ce qui risque de nous arriver si nous allions chercher secours en Chine, en Arabie Saoudite ou en Russie pour ne citer qu’eux.

 

Le pouvoir mauritanien l’a bien compris, surtout les petits penseurs qui l’agitent. De là qu’on assiste depuis des années à une diabolisation de toutes les passerelles avec l’occident notamment en s’attaquant à la langue française et qu’on indexe tout occidental qui donne son avis en expert d’un sujet pour lequel il est invité de surcroît par le pouvoir mauritanien à venir en Mauritanie comme ce fut le cas avec monsieur Alston.

 

En ce qui concerne ce qui nous occupe à savoir les éléments tirés du communiqué de fin de mission de monsieur Alston comme d’ailleurs de l’analyse issue de Stratford. Tous se trompent s’ils pensent que l’injustice en Mauritanie peut entraîner une instabilité quelconque car ils parlent en occidentaux chez qui l’histoire a prouvé qu’un certain cocktail peut créer une instabilité.

 

Chez nous, il s’agit d’une tout autre histoire où le peuple n’a jamais connu que l’injustice et la soumission bien avant la colonisation occidentale et même ensuite. On ne fabrique pas du jour au lendemain un révolutionnaire prêt à sacrifier sa vie au nom d’un idéal commun. L’islam radical peut trouver des amateurs mais il s’agit soit de nouvelles recrues venues d’occident ou de musulmans issues de terres où l’histoire est pleine de guerres de religion et de tribalisme.

 

Chez nous, c’est tout autre chose, d’abord parce que l’islam arrivage wahhabite importé d’Arabie Saoudite n’a pas encore altéré complètement les racines de l’islam pacifique d’obédience soufie pratiqué en masse chez les mauritaniens jusque-là mais cela peut changer mais pas vite car le pouvoir conscient du phénomène dispose d’une armée d’oulémas qui contrôlent tout cela pour soutenir le pouvoir comme une corde soutient un pendu.

 

En ce qui concerne le réveil des hratines fantasmé partout alors que les malheureux n’ont jamais demandé à être réveillés dans la haine, on ne le dira jamais assez, jamais ils ne pourront renverser le régime maure qui ne dort pas et matera dans l’œuf les prémices d’une révolte et ce, par des bras hratines de surcroît appartenant aux services de sécurité. Tout ce qui peut arriver, on le dit une dernière fois, c’est pourrir l’atmosphère, ce qui est déjà largement réussi.

 


La seule instabilité qui peut arriver ne peut être que d’origine militaire car avec le basep créé et rendu redoutable par Aziz, personne ne peut prendre le pouvoir sans risquer un affrontement entre soldats réguliers et basepiens et vice-versa, personne du basep ne peut trahir le maître sans recevoir en retour toute l’armée. Certains anciens militaires, le capitaine Krombelé, le colonel Beibacar ont écrit comment le premier président militairement élu démocratiquement Sidi Ould Cheikh Abdallahi a touché au règlement militaire pour permettre à certains de dominer l’armée.

 

 

Mais personne à ce jour n’a écrit un mot sur la façon dont l’armée a été réorganisée, le nombre de généraux rendu pléthorique pour rendre encore plus difficile voire impossible un coup d’état sans que l’armée ne se divise ce qui serait une catastrophe pour la Mauritanie vu que c’est la dernière institution qui a tenu bon jusque-là avec des coups d’état quasiment sans victimes.

lire la suite...

chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires