Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

A part les saoudiens, les arabo-musulmans regretteront Obama...


A.O.S.A
Samedi 10 Septembre 2016 - 23:54


Tout le monde respire à l’idée de ce qui serait arrivé si un dangereux guignol comme Trump venait à prendre les rênes de la première puissance militaire de la planète.  Avec Trump, les républicains ont touché le fond : le grotesque après la nullité criminelle d’un Bush. Jr qui fut le jouet du complexe militaro-industriel et de l’Aipac. Avec Bush Jr, ils ont tout fait  au monde en mentant d’abord aux américains jusqu’à entraîner l’Amérique dans des guerres qui n’ont profité qu’aux marchands d’armes et à Israël.

 

Reste que les USA sont une démocratie avec une règle sacrée : deux mandats maximum après lesquelles les USA furent haïs presque partout dans le monde et leur système financier a frisé l’implosion notamment avec  la fameuse crise des subprimes partie des USA jusqu’à faire trembler le monde qui paya les pots cassés comme un tsumani  monstrueux à éponger chez soi après une explosion dans les eaux internationales. Encore une fois les banques ont été sauvées par le peuple qui n’y était pour rien. L’époque de Bush Jr fut donc pour les rois du monde un moment de folie furieuse, une orgie financière et meurtrière après laquelle il fallait bien un répit pour respirer sinon ils risquaient de tout perdre.

 

Cinéma américain pour passer l’éponge et faire rêver les américains et le monde : l’élection du premier président noir aux USA. Ce fut Obama qui reçut un prix Nobel en arrivant alors qu’il n’avait rien fait ! Ce n’est qu’ensuite qu’il l’a mérité.

 

Pour un président « noir »  dans un pays où la police jouit d’une sorte de permis de tuer du noir, que pouvait-il bien faire sinon occuper la place en essayant de jouer des maigres ressources de la maison blanche pour mettre des bâtons dans les roues du Congrès qui ne lui a fait aucun cadeau pas même pour la sécurité sociale pour les plus démunis ; loi vidée de son contenu.

 

Il restera celui qui a mis un frein à la folie guerrière d’Israël dans le Moyen-Orient en se servant des USA. De là que ses relations avec Netanyahu furent exécrables. Le premier ministre israélien ne lui a épargné aucune humiliation devant le  Congrès acquis à l’AIPAC.

 

Il a été l’artisan du dégel avec l’Iran qui a compris le jeu des Saoudiens avec les USA sans qu’on ne sache plus qui tient qui…  Face aux russes, il a été ferme sans jouer avec le feu comme si au fond il savait que les russes ont raison de défendre leurs intérêts alors que l’Europe et les USA créent la zizanie à leurs frontières en touchant aux états de l’ex-URSS sans parler des autres intérêts au moyen-orient. Obama a résisté quand certains estimaient qu’il aurait dû envoyer des troupes au sol en Syrie avant que les russes n’occupent le terrain mais Obama ne voulait plus entraîner l’Amérique dans des guerres au sol après l’Irak.

 

Obama a bloqué comme il a pu les faucons américains et il a tenu face aux pressions de la droite israélienne de plus en plus délirante et prête à tout jusqu’à bombarder l’Iran en croyant que ce sera comme la guerre de six jours quitte ensuite à obliger les USA à venir à leur rescousse et finir le travail….

 

Obama a été un homme de paix à la tête d’une puissance toujours prête à aller en guerre surtout face des puissances de plus en plus menaçantes pour sa monnaie et son économie.

 

Seul bémol, il restera de lui l’image du président trop cool, chantant ici et là avec une épouse comme il faut qui a su jouer au mieux avec toute les ficelles d’une communication épanouie sauf que l’époque n’est pas à cette insouciance.

 

Désormais tout le monde attend le départ d’Obama pour savoir ce qui va se passer dans le Moyen-Orient et quel sort réserver surtout aux Russes car les Chinois regardent plus loin et ils ne sont pas pressés, ils tiennent la majorité de la dette américaine, leurs produits inondent le monde et ruinent indirectement le marché du travail et le modèle social occidental. Ils apparaitront au milieu des centres  quand les autres s’entretueront.

 

En attendant, les USA devront régler le problème Russe et savoir ce qu’ils feront avec Israël qui dépasse les bornes avec leurs alliés américains grâce à la puissance de la diaspora sioniste.

 

Au milieu de tous ces dangers dans un monde en plein bouleversement, qui espérer pour la première puissance militaire du monde ?

 
chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires