Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

A ce titre, je soutiens désormais le Debagh de BSA…


A.O.S.A
Mercredi 13 Février 2013 - 23:18


A ce titre, je soutiens désormais le Debagh de BSA…
A ma grande surprise, j’apprends que le Debagh est le demi-frère, expression affreuse, d’un ami d’enfance, travaillant à la sûreté. En regardant sa tête, je reconnais bien les traits familiaux. Aussi, je soutiens ce monsieur sans réserve car plus que jamais, il faut défendre des valeurs comme la fidélité, la loyauté, l’amitié, la famille, la tribu, la région, le pays, tout ce qui signifie des liens. 
 
Ci-joint le bilan de la fondation Bouamatou 2001-2012. On s’étonne que tout le monde ne se mette pas à défendre cet hôpital qui a vu ses fonds bloqués par la BCM au nez du président des pauvres. C’est un scandale qui n’a pour précédent que le vol de l’argent destiné aux malades du sida. Avec cette attaque contre cet hôpital cette affaire BSA prend une autre tournure.
 
Jamais depuis Taya, il n’y a eu une telle unanimité contre cette façon d’agir. Aziz fait là très mauvaise route et c’est d’ailleurs certainement trop tard pour faire machine arrière. Tous les soutiens d’Aziz savent que quels que soient les sacrifices faits pour porter cet homme au pouvoir, cela ne pèse rien dans son coeur quand il s’agit de frapper pour des raisons défendables ou inavouables or on ne peut pas devoir presque tout à certaines personnes, avoir la réputation d’être pingre et ingrat et vouloir en plus la perte de ceux qui vous ont aidé. C’est effrayant un tel profil psychologique.
 
Ceux qui poussent Aziz dans cette voie ou qui se taisent autour de lui sont responsables de ce qui peut lui arriver car si Aziz subit demain un coup d’état, on se demande bien qui va le pleurer. Il faut craindre qu’Aziz ne trouve personne pour le pleurer pas même ses propres yeux. Comment ce monsieur en est-il arrivé là ? Quel gâchis.
 
Pour le reste, juste une question de conscience monsieur le gouverneur de la B.C.M :
 
Il est des ordres qu’un humain doit savoir refuser pour rester digne du respect de soi-même à défaut d’avoir une quelconque considération pour le respect des autres. Ce n’est pas rendre service à Aziz que de répondre à tous ses ordres présumés sinon c’est être complice de graves atteintes à l’équilibre psychique du maître du moment car si dans une monarchie, très tôt le système vous prépare dès l’enfance à un pouvoir qui peut être absolu afin de ne pas perdre la tête sitôt ce pouvoir entre vos mains, notre système, lui,  prend un citoyen lambda ou presque jusque-là et lui permet petit à petit d’avoir un pouvoir absolu sur un pays, toute sa population, la vie de chacun sans trouver personne qui fasse la moindre résistance efficace pour mettre le moindre contrepouvoir au travers des réalités de l’homme qui devient tout d’un coup un roi avec tous les pouvoirs mais sans y être préparé comme dans une monarchie.
 
Ni Aziz, ni personne à sa place ne peut rester normal avec tant de pouvoirs entre les mains. C’est trop et ce n’est pas rendre service à l’homme que d’obéir pour tout et n’importe quoi même si cela peut heurter  ce qui peut alors vous rester de conscience or en acceptant de bloquer les malheureux 400 millions destinés à la fondation Bouamatou officiellement d’utilité publique, vous vous rendez là coupable de complicité de grave atteinte sordide à la santé publique surtout des plus démunis.
 
Voler l’argent des malades du Sida ou refuser d’alimenter les fonds destinés à soigner tous ceux qui  n’ont que cette fondation pour revoir le jour, c’est pareil monsieur le gouverneur. Absolument rien ne peut justifier ce genre de décision sinon la chute vers l’immoralité.

lire la suite...
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires