Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

A Washington au nom de quoi Aziz honore-t-il la langue française ?


A.O.S.A
Jeudi 7 Août 2014 - 22:43


A Washington au nom de quoi Aziz  honore-t-il la langue française ?
Quand Khadhafi, le plus africain des arabo-berbères et le plus aimé des africains, était à la tête de l’UA, il parlait en arabe. Après tout, un bon tiers de l’Afrique a la langue arabe comme langue officielle alors pourquoi le chef de l’Etat mauritanien s’est-il exprimé en français, lui dont le pays a effacé officiellement toute trace de cette deuxième langue de travail de sa constitution ? Aziz estime-il que la langue française est par excellence  la langue de l’Afrique comme Peugeot fut la voiture d’une certaine Afrique ? Un autre bon tiers de l’Afrique est aussi anglophone, pourquoi le président en exercice de l’UA s’est-il donc exprimé en français quand chez lui il ne fait ses discours qu’en arabe alors que la majorité du pays ne comprend que le hassanya ?
 
Pourquoi Aziz ne s’est-il pas exprimé dans la seule langue officielle de son pays à savoir l’arabe vu qu’à Washington  ce ne sont pas les traductions simultanées qui manquaient ? Aziz, par cet acte manqué, rappelle qu’il est d’un pays né francophone comme tous les pays colonisés par la France et dont les frontières furent le fruit de la fameuse conférence de Berlin. Aussi Aziz devrait en tirer toutes les conséquences juridiques en remettant la langue française dans la constitution mauritanienne d'où elle n’aurait jamais dû sortir comme deuxième langue de travail ce qu’elle est dans les faits et ce, afin d’éviter de se retrouver à parler à l’étranger une langue étrangère à sa constitution comme s’il s’agissait de la langue de l’Afrique vu qu’il parle en tant que président en exercice de l’UA.
 
Dans le même élan de réforme, vu que le chef de l’Etat a annoncé à Washington, une fois de plus, que la double nationalité est désormais permise en Mauritanie à condition que l’adulte en fasse la demande, il faudrait qu’il ait le courage et l’humanité de penser aux mineurs mauritaniens métis en inscrivant une ligne dans la constitution qui dirait que tout enfant né d’un parent mauritanien a droit à la double nationalité afin d’éviter des situations où l’Etat mauritanien brille par sa méchanceté. Nous en avons suffisamment parlé.
 
Au sujet de la double nationalité et surtout de l’enrôlement, à Paris se joue quelque chose de dramatique : bien sûr on peut se féliciter de voir que le nouvel ambassadeur semble arranger les choses en retirant l’obligation d’apporter un titre de séjour français pour être enrôlé, ce qui permet aux naturalisés français d’avoir la double nationalité sans passer par la case du décret mais ce qui est très grave c’est de donner raison à ceux qui crient au racisme, certainement avéré, de l’ancien ambassadeur maure, en plus de lancer un très mauvais signal ethnique signifiant que seul quelqu’un de votre communauté peut régler vos problèmes car le nouvel ambassadeur est un négro-mauritanien.

lire la suite...
chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires