Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

35 ans d'EL HOR : Anniversaire d’une lutte qui continue


Société
Jeudi 7 Mars 2013 - 16:25

Le Mouvement EL HOR (Le Libre), créé il y a 35 ans par des pionniers Harratines pour la libération et l’émancipation, a célébré mardi 5 mars 2013 à l’Ancienne Maison des Jeunes de Nouakchott l’anniversaire d’une lutte contre l’esclavage, la marginalisation et l’injustice dont les porte-drapeaux se sont multipliés depuis. Plusieurs orateurs s’étaient succédé au micro pour appeler à l’éradication de ces fléaux qui continuent de frapper les esclaves et leurs descendants en Mauritanie, en présence d’un parterre d’hommes politiques, acteurs de la société civile et des centaines de militants.


Samory Ould Bey (centre), un des fondateurs d'El Hor
Samory Ould Bey (centre), un des fondateurs d'El Hor
Le folklore Harratine, chants et danses, a émaillé la rencontre qui a été marqué par le discours de Samory Ould Bèye, président de la Confédération libre des travailleurs de Mauritanie (CLTM) et l’un des pionniers du mouvement. Il rappellera la date historique du 5 mars 1978 qui a marqué le début de la marche Harratine pour la dignité et l’honneur, cette première rupture du silence menée par les Harratines de la première génération, celle des Messaoud Ould Boulkheïr, Ethmane Ould Yali, Boubacar Ould Messaoud, entre autres, ces héros du fameux procès de Rosso, première « rébellion ouverte » des descendants d’esclave face à l’ordre social établi. Depuis, cette marche a connu bien des défections et bien des trahisons, mais aussi un relâchement et l’embourgeoisement de certains leaders qui ont vite abdiqué face à l’appel des sirènes d’un Etat prompt à dompter les empêcheurs de tourner en rond de l’ordre social préétabli.

Pour Samory, ce mouvement d’émancipation a cependant favorisé une prise de conscience nationale favorable à leurs idées, permettant à plusieurs esclaves de se libérer, tout en mettant un sol une mouvance sociale, économique et politique Harratine qui s’est taillée sa place sur l’échiquier national. Il rappellera cependant les écueils qui ont parcouru le combat des pionniers du mouvement El Hor, emprisonnement et tortures, avec leurs martyrs. Après des siècles d’asservissement dans les fers de l’esclavage et un demi-siècle d’existence d’une République avec ses lois et ses conventions internationale dont elle est signataire, notamment dans le domaine de la lutte contre l’esclavage et les traitements inhumains dégradants, dira en substance Ould Beye, la situation des Harratines reste en l’état sans qu’une solution ne pointe à l’horizon.

Cet état de fait selon lui met en rade du développement, la moitié de la population mauritanienne, en totale contradiction avec les enseignements de l’Islam et les traités internationaux ratifiés par la Mauritanie. Pour Samory Ould Beye cet état de fait résulte de la mauvaise volonté des deux pouvoirs, l’institutionnel et le traditionnel, à travers leurs administrations civiles et militaires et leur justice, à prendre leurs responsabilités. D’où, ajoutera-t-il, les cas d’esclavage avérés, dénichés par les ONG abolitionnistes, et non traités par les autorités judiciaires malgré l’existence de lois et conventions.

Selon lui, les Harratines continuent de souffrir de discrimination et de déni de droits, sur le plan économique, social mais aussi culturel, mais qu’ils sont aussi privés d’enseignement et confinés dans une mentalité de citoyen de seconde zone. Samory Ould Beye mettra en exergue l’insuffisante représentativité des Harratines dans les postes de décision, considérant que tout ce qui est dit sur la justice et l’égalité en Mauritanie ne sont que des slogans qui ne résistent pas à la moindre observation. La communauté Beydane s’accapare selon lui de tous les leviers commandes du pays, excluant toutes les autres composantes nationales confinées dans des rôles de marionnettes.

MOMS
Pour l'authentique
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter