Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

34 à 40 milliards d’euros de surliquidité dans les banques algériennes !


Economie
Mardi 11 Mars 2014 - 09:48

La surliquidité des banques algériennes publiques est estimée entre 34 et 40 milliards d’euros faute de “sérieux clients” susceptibles de présenter des dossiers bien ficelés pour bénéficier des crédits auprès de ces banques.


34 à 40 milliards d’euros de surliquidité dans les banques algériennes !

La raison principale est que  les gestionnaires de ces banques vivent toujours le syndrome de Khalifa Bank les rendant ainsi  méfiants et frileux à financer des entreprises privées.

Ce constat a été établi par des universitaires à l’occasion d’un séminaire portant sur la gestion des risques bancaires organisé, lundi, à l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou.

Ce “sous-financement de l’économie” est du en grande partie aussi par le fait que les banques ont tendance à surestimer le risque associé au financement des entreprises, ce qui se traduit par l’insuffisance des prêts vis-à-vis des dépôts et donc par l’augmentation de leur liquidité au-delà du seuil requis.

Selon Benzegane Souhila, Maître assistante et doctorante de l’université de Tizi Ouzou, le "système bancaire algérien  demeure peu développé, réprimé et constitue un obstacle à la croissance, et ce malgré" les nombreuses réformes engagées par l’Etat ces dernières années.

Source : Algérie1

Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires